Exercice de promotion: un Mur au Secrétariat Général ?

Les propositions de promotion des Directions générales sont disponibles depuis lundi 16 juin dans Sysper: comme chaque année, R&D a mis en place son helpdesk (lien) pour aider les collègues qui souhaiteraient faire appel de leur non-proposition.

R&D vous a par ailleurs déjà informé des inégalités criantes dans la distribution des quotas de promotions entres les DGs (lien) : vos chances d’être promus dépendent plus de ces quotas que de vos mérites. A ces inégalités initiées par la DG HR s’ajoutent également des interprétations plus que douteuses des critères de comparaison de mérites dans certaines DGs….

Quelle similitude entre un Mur de glace infranchissable et l’exercice de promotion au Secrétariat général ? Et bien selon que vous soyez du « bon » ou du « mauvais » coté du Mur, votre destin/promotion est tout tracé quels que soient vos mérites. Qu’est ce qui détermine votre appartenance à l’un ou l’autre groupe ? R&D n’a pas encore la réponse … Vous êtes du mauvais côté du Mur: vous avez atteint ou dépassé la permanence moyenne dans votre grade, vous avez de très bons mérites sur les derniers exercices, vous ne serez pas proposé à la promotion ! Vous êtes par contre du bon côté du Mur: tout est alors permis, même les promotions si rapides (et illégales au sein d’autres institutions comme par exemple le Parlement européen) alors que vous avez à peine 1 an de permanence dans votre grade ! Le résultat : un exercice à deux vitesses où la moitié (…) des promotions au SG sont des promotions rapides et la moitié des collègues à la permanence ne seront pas promus en dépit de leurs (très) bons mérites!

Fort heureusement, cette situation ne se répète pas dans toutes les Directions générales : la DG FISMA est l’exemple contraire. Excellente comparaison des mérites dans la durée, juste proportion entre promotions normales et promotions rapides, bref une performance  pour une DG qui démontre qu’il est possible de réaliser très correctement cet exercice de promotion.

La jurisprudence récente a souligné les limites de tout système de promotion reposant sur des quotas par DG qui empêche une véritable comparaison des mérites au niveau de l’institution qui est pourtant imposée par l’article 45 du Statut. Dans ces conditions, est ce que la DG HR a renforcé ou pour le moins essayé de jouer son rôle de régulateur dans cette phase de l’exercice ? A notre connaissance, pas le moins du monde … ce qui va rendre d’autant plus illusoire cette comparaison des mérites à l’échelle de la Commission qui doit être faite ultérieurement par l’AIPN.

Le point promotion sera à l’ordre du jour de la rencontre le mois prochain avec la vice-présidente Mme Georgieva. R&D vous communiquera dans les prochains jours une analyse détaillée de l’exercice en cours et sollicitera votre opinion sur les changements que vous souhaitez voir implémentés dans les exercices d’évaluation/promotion futurs.

 

 

Comments are closed.