SEAE: la balle est dans le camp du Parlement Européen

R&D avec la Majorité Syndicale soutient le résultat de la négociation sur la proposition finale de changement du statut nécessaire à la mise en oeuvre du service européen pour l’action extérieure (SEAE).  Le projet de texte, qui a reçu un avis positif à la fois du Comité du Statut, du Comité Central du Personnel et du Comité du personnel des délégations, adopté par le collège du 9 juin permettra à la Commission d’engager des négociations avec le Conseil et le Parlement européen. Dans cette bataille politique qui touche à l’essence même du projet européen puisqu’elle concerne son « centre de gravité »
communautaire vs. intergouvernemental, le Parlement européen aura un rôle majeur à jouer pour défendre l’idée d’un service diplomatique le plus proche possible de la Commission et la méthode communautaire. La Majorité Syndicale présente les principaux résultats de la négociation. Ils vont dans le bon sens: un maximum a été fait d’abord pour que le SEAE soit le moins éloigné possible de la Commission. Un maximum de garanties a été obtenu pour défendre la situation des personnels
transférés en bloc dans ce nouveau service. Des modifications statutaires ont été introduites afin d’améliorer le sort des personnels les plus désavantagés et précaires du service extérieur notamment les agents locaux et les agents contractuels.

R&D et la Majorité Syndicale  travaillent désormais avec le Parlement européen pour défendre, voire améliorer le contenu du compromis obtenu avec la Commission européenne.

Lisez le tract complet

Comments are closed.