Agents Contractuels: LE COMBAT DE R&D POUR L’UNITE SYNDICALE ET CONTRE LA PRECARITE

LE COMBAT DE R&D POUR L’UNITE SYNDICALE ET CONTRE LA PRECARITE
L’introduction du statut « agent contractuel » lors de la re?forme Kinnock de 2004 a e?te? totalement de?sastreuse pour l’ensemble de la population des anciens auxiliaires et des contractuels aujourd’hui. Tous s’accordent a? le dire et a? l’e?crire mais peu ont encore pris la mesure du de?fi que nous devons tous relever aujourd’hui, agents contractuels et fonctionnaires compris. L’heure n’est pas a? la petite guerre syndicale inutile et de?magogique. Ensemble, nous devons cre?er un front commun pour de?fendre les contractuels et stopper l’he?morragie de l’externalisation. Ces deux combats sont les faces de la me?me pie?ce: pre?server la fonction publique europe?enne.
La re?forme de 2004: faire des e?conomies et affaiblir la fonction publique.
La re?forme de 2004 a poursuivi un double objectif: faire des e?conomies sur le dos du personnel et af- faiblir la fonction publique. Les premie?res victimes en sont bien su?r les contractuels qui souffrent de conditions de travail bien infe?rieures a? celles des fonctionnaires mais aussi les fonctionnaires recrute?s apre?s 2004. La cate?gorie ex-D a quant a? elle totalement disparu. Le prochain objectif du Conseil est d’e?liminer la cate?gorie des secre?taires et de les remplacer par des agents contractuels. Pour les con- tractuels, cela signifie plus de pre?carite? et une absence totale de perspectives a? long terme. Pour la fonction publique, ce serait un affaiblissement supple?mentaire et une orientation de?finitive vers une administration e?litiste qui est loin d’e?tre conforme avec l’ide?al europe?en.
L’he?ritage de?sastreux de la re?forme pour les contractuels
Voici quelques illustrations de la situation de de?part he?rite?e de la re?forme. La baisse des salaires est alle?e jusqu’a? 30%. Le recrutement se fait a? la baisse et les conditions de classement sont criminelles notamment pour le groupe de fonction I. La pre?carite? est de mise et les licenciements abusifs se mul- tiplient. La transition entre statuts d’agent local et celui d’agent contractuel a e?te? un de?sastre total. Les perspectives de carrie?re sont totalement absentes. Les salaires sont infe?rieurs aux minima sociaux et nationaux et a? la re?alite? du marche?. A ces difficulte?s, il a fallu 4 ans de patience et de travail a? R&D pour reconstituer les conditions d’une unite? syndicale qui s’est finalement mate?rialise?e par l’adoption d’une re?solution unanime adopte?e par le Comite? Central du Personnel du 14 mars 2008.
Reconstruire l’unite? d’action pour de?fendre les agents contractuels
R&D a patiemment reconstruit l’unite? d’action de tous les acteurs autour de ses ide?es sans se livrer a? des pole?miques ste?riles ou a? une quelconque de?magogie. A partir du 25 mars 2009, R&D a commence? a? ne?gocier sur une remise a? plat comple?te de la politique des agents contractuels que ce soit pour le recrutement, le syste?me de promotion, le niveau de classement etc. En juillet 2008, la Commission comptait 3672 AC a? Bruxelles et 5657 au total (tous lieux d’affectation confondus).
Aujourd’hui R&D explique son travail et ses engagements dans une se?rie de 5 tracts portant respectivement sur 1. le recrutement, 2. l’acce?s aux contrats; 3. la re?mune?ration 4. le de?veloppement de carrie?re et 5. devenir fonctionnaire.

Comments are closed.