Navigation

Pour un 112 multilingue

Le 112, qui est le numéro d’appel d’urgence unique européen, est disponible dans tous le États Membres sur base de l’article 26 de la directive 2002/22/CE (directive “Service Universel”).

Néanmoins, les citoyens en danger qui appellent le 112 dans un autre pays, se confrontent souvent à l’impossibilité de communiquer avec les services d’urgence dans leur langue maternelle. Le support multilingue des appels au 112 fonctionne dans quelques pays, principalement via des interprètes de garde qui peuvent être contactés sur leur téléphone mobile afin de faciliter, via une communication à trois, la communication entre appelant et opérateur.

Les Pompiers de Bruxelles ont demandé, via R&D, l’aide des fonctionnaires Européens afin d’utiliser des volontaires multilingues pour les aider à établir les besoins pour un service aux citoyens qui ne parlent pas couramment le Français ou le Néerlandais.
Ceci se fera via un projet pilote qui vise à “mettre en place au Centre de Secours 100/112 de Bruxelles d’une phase pilote visant à étudier et valider les aspects techniques et organisationnels de la mise en place d’un réseau d’interprètes de garde accessibles par téléphone mobile pour soutenir les opérateurs du CS100/112 de Bruxelles.” Suite au projet pilote, les Pompiers de Bruxelles établiront un rapport final et des spécifications en vue du lancement d’un appel d’offres pour assurer le support multilingue sur une base permanente et professionnelle.

La durée du projet est fixée à trois (3) mois maximum. La participation est sur base volontaire. Les volontaires doivent parler le Français ou le Néerlandais, plus une des langues de l’UE pour lesquelles les Pompiers de Bruxelles ont une besoin d’interprétation, par ordre de priorité: portugais, polonais (et d’autres langues slaves), italien, allemand, espagnol et anglais. Ils ont aussi besoin l’arabe (marocain) et le turc ainsi que, dans un moindre degré (vu le nombre d’appels) le grec, le finnois, le suédois et le russe. Les volontaires seront appelés à aider les Pompiers de Bruxelles en portant une aide linguistique aux victimes et ne peuvent en aucun cas être tenus responsables des actions qui seront entrepris par les Pompiers dans le cadre de leur mission.

Informations pratiques

Chaque volontaire est tenu à prendre connaissance des Instructions aux volontaires (en Français ou Néerlandais) et de compléter une feuille avec ses coordonnés, à remettre au responsable du projet le Lieutenant Thierry Charlier (thierry.charlier@firebru.irisnet.be) ou au Secrétaire Politique du R&D Marco Pino (OSP-RD@ec.europa.eu, Marco Pino, SecPol R&D, J 79-9/229). Adressez vous aux mêmes personnes si vous avez besoin de plus d’informations.

Des réunions de familiarisation des volontaires retenus (mais aussi pour les personnes intéressées à le devenir) seront organisées au Centre 100/112 de Bruxelles (15 Avenue de l’Héliport, à 1000 Bruxelles) le jeudi 4 mars à 12h et le samedi 6 mars à 14h.

Autres pages:

Rapport Flash Eurobaromètre 285 Le numéro d’appel d’urgence européen 112 (en)

112 – Le numéro d’urgence européen