Navigation

Bien être

Une grande partie de notre vie se passe au travail.  La plupart des personnes sont conscient de l’importance de prendre plaisir à leur temps libre, mais trop souvent on à la tendance de voir le travail comme quelque chose qu’on doit subir. Cela est également dû au fait que parler de la qualité de la vie professionnelle a peu de sens quand il y un risque de licenciement.

Le personnel travaillant à la Commission peut compter sur un type d’emploi relativement sûr, mais la stabilité, les possibilités de carrière et même les salaires raisonnablement hauts ne sont pas suffisants pour rendre les personnes satisfaites de leur travail.

Par conséquent, ces dernières années quelques tentatives ont été faites pour comprendre ce qui peut nous faire sentir mieux au travail. Généralement, la qualité de la vie professionnelle peut seulement être mesurée en négatif. Les personnes se sentent mal dans un environnement inconfortable, mais remarquent à peine les améliorations ou l’absence de perturbations.

Un bon exemple est le bruit. Les emplacements de travail bruyants sont notoirement mauvais, parce que les personnes ne peuvent pas se concentrer, ont souvent des maux de tête et dans les conditions plus extrêmes, pourraient même avoir des dommages permanents aux oreilles. D’autre part les personnes travaillant dans un environnement calme ne se sentent pas particulièrement heureuses. Simplement, elles ne sont pas tracassées par le bruit excessif. La même chose s’applique à la propreté, à l’éclairage, au chauffage et à la qualité d’air.

Néanmoins, indépendamment de son goût personnel il y a certains aspects de la vie professionnelle qui sont réglementés par les lois et sont importants pour chacun de nous, à savoir :

  • le milieu physique de travail (construction et bureaux), et
  • sécurité et bien-être.

Les bâtiments et les bureaux

Puisque la Commission occupe un grand nombre de bâtiments, les conditions de travail peuvent varier énormément, même pour le personnel de la même catégorie et ancienneté. Les bureaux dans les nouveaux bâtiments tel que le Berlaymont sont relativement bien distribués. Les couloirs sont grands et bien éclairés, la climatisation fonctionne généralement bien et le chauffage est bien réglé. Néanmoins, même les nouveaux bâtiments sont en danger, comme c’est avéré avec le feu de l’année dernière. Les conditions en matière de sécurité et bien-être se détériorent certainement beaucoup plus vite dans les vieux bâtiments tels que L130 et L86. En outre, il y a également un problème chronique de manque d’espace, lequel augmente de plus en plus.

Sécurité et bien-être

Le problème de la sécurité est étroitement lié avec la qualité des infrastructures, la conformité avec les lois et les règlements locaux ainsi que avec l’entretien. De toute façon veuillez noter que même si vous êtes en grande partie responsables pour assurer votre propre sécurité (par exemple en connaissant la procédure d’évacuation en cas de feu), votre employeur doit veiller à ce que vos conditions de travail soient conform à la loi.

Nous avons énuméré certains liens pour vous aider à retrouver des informations nécessaires et utiles.

Sur MyIntracomm

Développement dans le quartier Belliard

Documents de référence sur la politique immobilière (OIB)

Schema Directeur Quartier Europeen

Vous pouvez télécharger sur http://www.bruxelles.irisnet.be les documents qui vous permettront de découvrir les principales options relatives à l’avenir du quartier européen ainsi qu’à son environnement immédiat.

Schéma directeur du quartier européen (*) (pdf 15 MB) *) le document est à imprimer en recto/verso pour garantir sa lisibilité

Atlas cartographique (pdf 35MB)

Annexes (pdf 9 MB)

Vous trouverez également un lien vers une étude sur la morphologie spatiale du quartier européen réalisée grâce à la méthodologie Space Syntax.

pdf Cartes (.pdf) (11861K)
Cartes space syntax
pdf morphogenese (.pdf) (8649K)
mophogenese
pdf Rapport (.pdf) (466K)
Rapport