Note à l’attention de M. Roberto Carlini, Directeur de l’EACEA

Bruxelles, le 23 janvier 2019

 

 

Note à l’attention de

M. Roberto Carlini, Directeur de l’EACEA

 

Objet :       Votre nomination en tant que Directeur de l’Agence exécutive EACEA

Réf :            Point 7.2 du compte rendu de la réunion des chefs de cabinet du 18 janvier dernier

 

Nous tenons d’emblée à vous féliciter pour votre nomination en tant que Directeur de l’agence exécutive EACEA. Outil majeur de la politique européenne en matière d’éducation, de culture et d’audiovisuel, cette agence compte un peu plus de quatre cent cinquante collègues.

R&D en défense du personnel de EACEA et de son honorabilité 

Vous n’êtes pas sans savoir que la gestion de cette agence a fait l’objet de critiques virulentes, ce qui n’a pas manqué d’avoir un impact très négatif sur le climat au sein des services. Dès lors, il est de l’intérêt de tous de procéder à une analyse approfondie des dysfonctionnements constatés et d’établir avec clarté les responsabilités de chacun.En effet, il ne serait pas acceptable que l’opprobre soit jeté sur l’ensemble de nos collègues de l’EACEA, ni que leurs compétences et leur dévouement soient mis en cause.

Des dysfonctionnements majeurs qui imposent que toute la clarté soit faite 

A cet égard, c’est avec satisfaction que nous avons pris acte que le Secrétaire général de notre institution partage nos soucis et a adopté des mesures d’organisation très claires que nous saluons.

En effet, le compte rendu de la réunion des chefs de cabinets repris sous référence, portant sur votre nomination, mentionne au point 7.3 ce qui suit :

« Le Secrétaire général invite les chefs de cabinets de M. Timmermans, M. Oettinger et de M. Navracsics à rencontrer très prochainement le futur titulaire de la fonction afin de lui fournir les recommandations utiles compte tenu de l’audit en cours à l’Agence exécutive éducation et culture afin de le préparer au mieux à sa mission ».

D’une part, le caractère tout à fait exceptionnel de cette démarche confirme pleinement l’ampleur des difficultés constatées ainsi que la nécessité et l’urgence de faire toute la clarté.

D’autre part, le rétablissement d’un climat de travail serein et profitable passe aussi par un renforcement du dialogue social au sein de cette agence.

Dans ces conditions, il faut renforcer le dialogue social

Face à cette situation et ces défis, nous nous tenons à votre entière disposition pour engager au plus vite ce processus.

Aussi, à l’occasion de votre prise de fonctions, nous vous proposons d’organiser une rencontre avec le comité du personnel de l’EACEA et les OSP afin de présenter vos premières orientations et d’aborder les premières mesures que vous comptez mettre en œuvre pour rétablir un fonctionnement normal de cette agence en dissipant les craintes de nos collègues, inquiets pour leur avenir.

De plus, c’est avec plaisir que nous avons constaté qu’en tant que Directeur faisant fonction de l’EACEA Mme Milvia van Rij-Brissi avait décidé de participer aux réunions orga­nisées avec les OSP par le Directeur d’EASME.

Compte tenu de votre expérience particulièrement solide en ce qui concerne les procédures de dialogue social de notre institution acquises dans la cadre de vos responsabilités jusqu’à aujourd’hui au sein de la DG HR ainsi que de l’esprit d’ouverture dont vous avez toujours fait preuve, nous sommes convaincus que vous continuerez, à votre tour, à participer à ces rencontres qui se sont avérées fort utiles.

Nous sommes également rassurés par votre maîtrise des procédures de notre institution en ce qui concerne notamment l’article 110 du statut imposant que, sauf exception dû­ment motivée, les DGEs adoptées par la Commission sont d’application au sein des agences exécutives.

Ainsi sommes-nous convaincus qu’il sera possible d’éviter que le personnel de EACEA subisse les approches autant contestables que fantaisistes concernant l’organisation et la mise en œuvre des procédures pour le recrutement et la gestion du personnel que nous avons malheureusement dû constater par le passé au sein de certaines agences.

Nous comptons aussi sur vous pour convaincre les Directeurs des agences REA, EAHC, ERCEA, INEA qu’il n’y a pas d’espace pour une attitude « NYMBY » – (Not In My BackYard) – à savoir « pas de syndicats de la Commission dans mon petit royaume » !

Comme vous le savez parfaitement et comme nous avons eu l’occasion d’en discuter à l’occasion des réunions de concertation, l’interaction entre les responsables des Agences exécutives et la représentation du personnel de la Commission est d’autant plus indispensable qu’elle est appelée non seulement à représenter et à défendre les droits du personnel des agences mais aussi à négocier les règles qui seront d’application au sein de ces services.

Ceci, sans oublier l’attachement au dialogue social constamment confirmé par la Commission et par les Directions générales de tutelle aussi afin de renforcer l’interaction entre les agences exécutives et les services de la Commission.

Nous comptons donc aussi sur votre aide pour mettre fin à que cette situation inexplicable qui voit deux agences organiser et participer aux rencontres avec les comités du per­sonnel et les OSP avec les autres Directeurs qui se refusent encore et toujours d’y participer.

Cristiano Sebastiani

Président

 

Copie:

M. M. Selmayr, Secrétaire Général

Mme I. Souka, DG HR

Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux de tutelle des Agences exécutives: 

T. Christophidou, DG EAC; L. Evans, DG GROW;  A. Bucher , DG SANCO; J-E Paquet, DG RTD; R. Viola, DG CNECT;  D. Ristori, DG ENER; M. Petriccione, DG CLIMA;

D. Calleja Crespo, DG ENV;  J. Aguia Machado, DG mare; H. Hololei, DG MOVE

Mesdames et Messieurs les Directeurs d’Agences exécutives: 

Julien Guerrier, EASME; Véronique WASBAUER, EAHC; Pablo AMOR, ERCEA; Dirk BECKERS, INEA; Marc TACHELET, REA;

Mme Milvia van Rij-Brissi—EACEA

MM C. Roques, L. Duluc—DG HR

Personnel de la Commission et des Agences exécutives

Related posts:

  1. Ecoles Européennes: politique d’inscription et propositions de lignes directrices pour 2011-2012
  2. Le Comité Central du Personnel réagit à la campagne de diffamation lancée par le médiateur européen
  3. Note à l’attention de M. Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne: Affaire Barroso
  4. Transfert de Droit a Pension pour les Nouveaux Collègues: 1 mois de délai supplémentaire
  5. REC: pensez quelques minutes a votre carrière – introduisez un recours
  6. Renforcement du code de bonne conduite pour les Commissaires

Comments are closed.