3 ANS EN 3 MINUTES…

Pour R&D chaque campagne électorale commence avant tout par

vous rendre compte de nos actions tout au long du mandat.

 

Au cours des trois dernières années 

Des avancées ont été obtenues mais beaucoup reste à faire…

3 ANS EN 3 MINUTES…

nous vous présentons dans cette vidéo, le bilan de nos actions,

fruit de 3 années de coopération entre vous et R&D

Au cours des trois prochaines années 

Afin de poursuivre cette dynamique de collaboration,

nous tenons à soumettre à votre appréciation les priorités

pour le mandat 2018-2021 que nous allons vous illustrer à l’aide

de plusieurs vidéos thématiques.  

Nous comptons sur vous pour nous faire part de vos suggestions

qui seront prises en compte par la liste R&D et vos candidats.

 

Nous avons toujours besoin de vous !

 

 

 

 

La Solidarité, une valeur européenne commune à R&D

Le 9 mai 1950, la déclaration Schuman inscrit la Solidarité au cœur du projet européen. Une des valeurs que vous partagez au quotidien également inscrite dans l’ADN de Renouveau & Démocratie.

L’instauration de la Paix et de la Liberté des peuples de l’Union européenne reflète le fruit de 70 ans de votre travail.

Malheureusement, face à la crise actuelle que traverse le projet européen soumis à des attaques multiples de toutes parts, nous devons rappeler avec force et fierté les valeurs fondatrices de l’Union européenne que nous défendons :

  • le respect de la dignité humaine,
  • la liberté,
  • la démocratie,
  • l’égalité,
  • l’état de droit,
  • le respect des principes repris dans la Charte européenne des droits fondamentaux…. (lire )

Telles sont les valeurs que nous avons choisies de servir avec enthousiasme en décidant de mettre nos énergies et nos talents au service de notre institution et des citoyens européens.

Toutefois, comme la Commission le rappelle à très juste titre, pour surmonter les attaques malveillantes, pour défendre et promouvoir ces valeurs, il faut commencer par les respecter soi-même[1].

Et, c’est justement ce que R&D a demandé tout au long de ces trois dernières années, sans cesse, à notre institution et à son administration…

 

Un personnel engagé… Une politique du personnel quasi inexistante !

Aujourd’hui, nous sommes plus de 40.000 collègues à servir au quotidien plus de 500 millions de citoyens et l’intérêt général en mettant en œuvre avec ardeur et loyauté des politiques pour l’avenir de l’Europe.

Sans votre engagement et votre présence, et en dépit des restrictions budgétaires et de l’accroissement de votre charge de travail, l’Union européenne n’aurait su répondre aux urgences des différents contextes.

En effet, 94% d’entre vous ont affirmé être disposés à fournir un effort supplémentaire lorsque cela s’avère nécessaire.

Or, votre engagement sans faille n’a été accompagné ni d’un écho similaire dans l’action politique de la Commission ni d’une gestion digne d’une véritable politique du personnel.

Bien au contraire, les politiques du personnel censées répondre aux attentes de chacune et chacun d’entre nous ont souvent créé des inégalités, des frustrations, des mises en congé d’office, des politiques immobilières inappropriées… toutes sources de risques psychosociaux !

La diversité du personnel de notre institution est une richesse inestimable de par ses différentes cultures, du savoir-faire de son personnel en poste depuis de nombreuses années, de l’expertise des différents corps de métiers, des jeunes collègues souhaitant contribuer à ce magnifique projet… ainsi que des collègues handicapés qui ont choisi de participer à la construction du projet européen.

Cependant, ces qualités humaines et professionnelles ne trouvent pas de places légitimes au sein des politiques du personnel !

 

Une administration digne d’un employeur moderne ou une machine à slogans vides ?

Qui plus est, le personnel a dû subir une dégradation profonde des conditions de travail, notamment en raison de la surcharge de travail découlant de la suppression de 5% de postes, soit 1254 postes en majorité AST, imposée aveuglément et sans véritable analyse des besoins, de réorganisations irréfléchies et décidées sans la moindre consultation préalable, de l’absence de toute possibilité de mobilité et de véritable évolution de carrière…, à savoir autant de facteurs de risques psychosociaux.

Afin de pallier ces pertes conséquentes, les programmes « Talent management » et « fit@work »  ont été lancés sans vraiment susciter l’adhésion de l’ensemble du personnel.

Bien au contraire, les collègues se sont sentis mis devant le fait accompli, sans consultation préalable, estimant que ces programmes étaient avant tout des opérations de marketing et ne répondaient vraiment pas à leurs préoccupations quotidiennes.

D’ailleurs cette perception se fait ressentir en étudiant les résultats du dernier « Staff Survey ».

D’autant plus qu’un écart croissant s’est creusé entre le Senior Management et son personnel.

 

Ethique et intégrité : affaires Barroso-Kroes, parachutages, art.42 quater, « Junior Professional Programme», tentatives de démantèlement du Service Juridique et de la DGT… bref trop de mauvais exemples de mauvaise gestion!

 

Une confiance mise à mal

Telle que confirmé par le Président Juncker lors de sa prise de fonctions : la mission de la “Commission de la dernière chance” était avant tout celle de “reconquérir la confiance des citoyens”.

Tout au contraire, les affaires « Barroso-Kroes » (cf dossier)  ainsi qu’une panoplie de « parachutages » ( cf dossier) même au plus haut niveau de notre administration ont été très largement relayées par les médias et ont suscité des réactions très vives de l’opinion publique et de la presse, imposé l’intervention de la Médiatrice européenne et provoqué de véritables crises politiques avec le Parlement européen.

Loin de contribuer à “reconquérir la confiance des citoyens”, ces affaires ont terni l’image et les valeurs de notre fonction publique, mis en cause la crédibilité des procédures de nomination et mis en doute la capacité voire la volonté politique de notre institution à s’y opposer.

Face à ces errements, R&D a toujours été le premier syndicat et sur certains points le seul qui a mené de front le combat pour rétablir la vérité et défendre l’honorabilité, l’éthique et l’intégrité de notre personnel.

 

Les principes de bases de la fonction publique entachés

De même, alors que la « Commission de la dernière chance » se devait d’imposer un nouvel élan aussi en ce qui concerne une meilleure organisation et gestion de ses services, le personnel a assisté à la perte de vitesse progressive et à l’opacité croissante de l’action de notre administration qui a semblé graduellement perdre de vue les principes de base de notre fonction publique.

Il suffit à cet égard de citer :

  • la tentative de mise à la retraite forcée des collègues les plus expérimentés par le recours abusif de l’article 42 quater du statut que R&D est arrivé à bloquer jusque-là par notre recours en référé qui a été accepté par décision du président du Tribunal de la fonction publique, puis confirmée par celle du président de la Cour de justice qui a rejeté le pourvoi de la Commission (cf dossier)
  • le lancement du programme « Junior Professionals Programme » alias «  les copains d’abord » (cf dossier)
  • les tentatives de démantèlement des services essentiels au fonctionnement de notre institution : le Service juridique (cf tract 26 mars 2018)  et la DGT (cf tracts 12 & 20 juin 2018)   auquel  R&D s’oppose formellement.

 

R&D toujours à votre écoute et à vos côtés…

Tout au long de ces trois années nous avons toujours dénoncé ces dérives et toujours présenté des propositions constructives.

Nous avons toujours été à vos côtés, fait de notre mieux pour répondre à vos appels et vous nous l’avez bien rendu : à chaque sollicitation de notre part, vous étiez présents.

Qu’il s’agisse d’actions syndicales et/ou solidaires, vous étiez là ! De tout cœur, merci !

 

R&D premier syndicat de la fonction publique européenne

Par votre confiance et votre soutien ainsi que de la part de nos collègues des autres institutions, vous avez fait de R&D, la première force syndicale de la fonction publique européenne.

Ainsi, grâce aux synergies établies au sein de R&D fédéral, il a été possible d’assurer la prise en compte, dans tous les domaines, des meilleures procédures et pratiques d’application du statut au sein des autres institutions en évitant que le personnel de la Commission continue à être systématiquement pénalisé.

 

Beaucoup reste encore à faire

et nous avons de nouveau besoin de votre aide et de votre soutien.

 

A l’occasion des élections pour le renouvellement du comité du personnel de Bruxelles, encore et toujours nous avons besoin de vous, de votre soutien, de vos encouragements.

En effet, ces élections qui se tiendront les 24, 25 et 26 octobre constituent une étape essentielle pour l’organisation du dialogue social au sein de notre institution.

Il s’agira non seulement d’élire les nouveaux membres du comité local du personnel de Bruxelles mais aussi d’établir un quota déterminant de la représentativité de chaque Syndicat et donc ses capacités de négociation, sa force pour représenter vos attentes et défendre vos droits.

 

Ainsi, afin de pouvoir vous défendre au mieux et de mettre en place vos priorités

pour le mandat 2018-2021 du Comité du personnel,

nous vous demandons de voter la liste n° 5  R&D Renouveau & Démocratie.

 

 

 

 

No related posts.

Comments are closed.