Programme “Young-Junior professionals” une approche scandaleuse!

 

Avec son nouveau programme “Young – Junior Professionals”, la DG HR organise la titularisation plus qu’aisée  en tant que fonctionnaires AD d’une poignée de stagiaires “élus” de même que quelques privilégiés AC GF IV et AT AD sélectionnés par le fait du prince ou de la princesse ouvrant tout grand la porte au  favoritisme et au népotisme.

Pendant ce temps, R&D continue à défendre tous les collègues et offre à TOUS les stagiaires des FORMATIONS GRATUITES pour les aider à préparer les concours et les sélections EPSO, et ce, afin d’intégrer notre fonction publique dans la dignité et sans devoir recourir au piston!

 Notre ligne de conduite : TRANSPARENCE, SOLIDARITÉ et ÉQUITÉ.

 

Depuis toujours, R&D se bat pour défendre la transparence dans la sélection des stagiaires « Bluebook » et leur offrir le meilleur accompagnement au sein de nos services.

Depuis toujours, R&D apprécie la qualité et l’engagement des centaines de stagiaires que nous accueillons, tous les six mois, dans nos services.

Fidèles à nos principes et face aux difficultés importantes constatées par le passé au sein du service responsable de la sélection des stagiaires,  nous avons assisté les collègues qui après avoir signalé des dysfonctionnements graves ont été honteusement livrés à leur sort par l’administration et par l’IDOC, et ce,  pendant de longs mois avec parfois de sérieuses conséquences.

De même, nous avons demandé que notre institution assure une sélection irréprochable et garantisse des conditions de travail dignes pour les stagiaires et le meilleur accompagnement tout au long de leur présence dans l’institution.

A cet égard, parmi nos adhérents, nombreuses et nombreux sont ceux qui assurent avec passion tant la sélection des candidatures que la responsabilité de superviser leurs stagiaires « Bluebook ».

Elles-ils nous font toujours part de l’excellence, de l’engagement européen, de l’enthousiasme et du dévouement de ces jeunes collègues.  C’est pourquoi elles-ils nous ont invités à les assister dans leur préparation aux concours et aux procédures de sélection pour qu’ils puissent intégrer notre fonction publique au travers de procédures claires.

 

Transparence, équité, égalité de traitement que nos stagiaires et tous les autres collègues sont en droit d’attendre de notre institution… tout le contraire de ce que la DG HR propose avec son  programme « Young-Junior Professionals », à savoir le triomphe du fait du prince ou de la princesse et la porte ouverte au risque de népotisme et de favoritisme!

Par notre communication du 08 mars 2017 ( lire ) nous avions déjà exprimé toutes nos critiques concernant le projet délirant intitulé  « Young Professionals » concocté  en cachette par la DG HR.

En effet, non contente d’être devenue la serviable cheville ouvrière toujours prête à accompagner tous les parachutages, les nominations discutables et à organiser des concours internes “adaptés” pour un atterrissage en douceur des  membres de cabinets, la DG HR n’a rien trouvé de mieux que d’inventer ce nouveau programme.

A la suite de nos critiques et de l’opposition d’autres OSP mais aussi des DGs, la DG HR a revu quelque peu sa position…  il ne s’agit plus de « Young professionals » mais bien de « Junior programme » (lire).

Nonobstant quelques nouveautés appréciables telles que la mobilité des candidats entre 2 DG tout en participant à un programme d’apprentissage et de développement organisé par l’Ecole Européenne d’Administration -  à savoir l’ébauche d’un programme d’insertion que R&D réclame depuis toujours à la Commission et destiné à tous les nouveaux fonctionnaires -  l’approche demeure absolument inacceptable.

En effet, il est toujours question de permettre la titularisation plus qu’aisée en tant que fonctionnaires AD d’une poignée de stagiaires « Bluebook » (une dizaine parmi les 900 accueillis par semestre !) et de quelques collègues AC GFIV et AT (30 personnes en tout) sélectionnés sans aucune véritable garantie de transparence et d’égalité de traitement.  A ces “élus” s’ajouteront 10 jeunes fonctionnaires AD 5…qui pourront ainsi apprécier comment cela peut être simple et pratique de devenir fonctionnaires AD sans devoir passer par une procédure longue et pénible comme le  concours général qu’elles-ils viennent de réussir.

Comme vous avez été nombreuses et nombreux à nous le signaler, le risque évident est le triomphe du principe “les copains d’abord”, le fait du prince ou de la princesse que la DG HR s’ingénie à appliquer une nouvelle fois en tant que principe fondateur de son action.

Et par ce biais, la DG HR envisage de recruter pas moins de 20% de nos futurs collègues AD!   Alors que des milliers de candidats seront appelés à réussir/s’inscrire à des concours externes longs et ultra sélectifs!

Il est d’ailleurs rassurant de constater que la DG HR fidèle à ses priorités a déjà tout prévu aussi dans le cas où un ou plusieurs parmi les stagiaires retenus serait affecté auprès d’un cabinet. A toutes fins utiles …car on ne sait jamais …le hasard faisant parfois bien les choses…la DG HR prend donc soin de clarifier que si jamais, dans un tel cas…les stagiaires sélectionnés seraient alors à leur tour “parachutés” en tant que AC GF IV dans la DG placée sous la responsabilité du cabinet concerné, en assurant ainsi l’égalité de traitement avec les autres membres des cabinets…parachutistes à leur tour!

 

R&D partage  la  colère du personnel !

Comment ne pas partager la colère des collègues qui nous font part de leur écœurement face à une administration capable de produire des slogans mais incapable de mettre fin au dumping social au sein des services et d’établir une véritable politique du personnel susceptible de répondre à leurs attentes ?  Pour apprécier l’ampleur et le bienfondé de ces critiques il suffit de prendre connaissance des dizaines de commentaires outrés déjà postés en quelques minutes par les collègues sur « myintracom » dès que la publication du programme « Junior Professionals ».

 

Comment ne pas comprendre l’indignation de nos collègues AC?

A ces collègues, systématiquement recrutés dans des groupes de fonctions largement inférieurs à leurs véritables missions et dès lors structurellement exclus de ce programme, la DG HR rappelle sans cesse les limites très strictes imposées par le statut concernant les concours internes ouverts aux AC et notamment le taux maximum de 5% pour leurs recrutements.

Or, on constate que, justement pour échapper à ces contraintes, dans le cadre de ce programme « Junior Professionals », la DG HR propose, avant d’organiser le concours interne pour les titulariser, d’octroyer des contrats AT AD aux quelques stagiaires et AC GF 4 qui seront sélectionnés.

 

Comment ne pas comprendre l’indignation de nos collègues AST et AD?

Comment ne pas partager l’indignation de nos collègues AST et AD, confrontés aux contraintes et aux limites de la procédure de certification et/ou ayant réussi des concours généraux très sélectifs, face à cette passerelle plus qu’aisée organisée pour accéder d’emblée à des emplois de fonctionnaire AD?

Comment ne pas comprendre l’indignation de nos collègues stagiaires qui ne seront pas éligibles ou qui ont choisi une agence exécutive ?

En effet, elles-ils découvrent maintenant qu’elles-ils sont inéligibles pour ce programme alors que naturellement cela leur était absolument inconnu lors de leur choix de passer leur stage auprès d’une agence. Dans ces conditions, il est évident que dorénavant les agences exécutives n’auront plus jamais la possibilité de recruter des jeunes stagiaires…

Inutile de confirmer que la DG HR a refusé toute véritable négociation de ce dossier avec les OSP : le fait  du prince  ou de la princesse se suffit à lui-même!

Il est même inutile de confirmer qu’aucune véritable négociation n’a été organisée sur ce dossier, la DG HR confondant de plus en plus le dialogue social avec des séances de psychothérapies offertes aux représentants du personnel  pour leur expliquer leur projet et les convaincre de l’absence de tout bien fondé de la moindre critique qui pourrait être émise. Ainsi, à nouveau pour ce dossier, après les quelques ajustements apportés à la proposition initiale, les services de la DG HR s’étant limités à illustrer tous les mérites de leur projet et à essayer, naturellement sans succès, de dissiper les craintes exprimées par les OSP lors de simples réunions de dialogue social, en excluant d’emblée toute possibilité de concertation et donc de négociation.

Pour essayer de justifier son projet, la DG HR découvre soudainement les limites des procédures organisées par EPSO qu’elle avait jusque-là toujours niées…

Le comble de la parodie de dialogue organisée sur ce projet a été atteint lorsque les services de la DG HR, après avoir rejeté pendant des années toutes critiques concernant le modèle choisi par EPSO pour l’organisation des concours, ont été soudainement éclairés par on ne sait quelle lueur divine – peut-être lors d’une mission à Damas…-  et justifient aujourd’hui leur projet « novateur » en raison des limites des concours EPSO actuels. Ceux-ci ressembleraient à des loteries où les  candidat-es sont appelé-es à cocher des cases et ne permettraient pas de recruter des lauréats répondant aux attentes des institutions et notamment des jeunes collègues .

 

…. mais au lieu de réformer en profondeur ces procédures comme R&D le demande depuis longtemps…

Entendons-nous bien : depuis toujours R&D dénonce les limites des procédures organisées par EPSO alors que la DG HR les avait jusque-là totalement niées !

De par son rôle au sein du board d’EPSO et du fait que depuis la création de cet office, la DG HR faisant semblant d’oublier que  la Direction d’EPSO a toujours été assurée par des collègues de la Commission et plus particulièrement de la DG HR (sic!), notre institution avait précisément toutes les possibilités de proposer les réformes nécessaires.

 

… la DG HR s’invente des “procédures maison”….tout en nous assurant qu’elles ne seront pas “bidon!”  

En rejetant l’invitation de R&D d’abandonner son projet « Young-Junior Professionals » afin de lancer une réflexion commune en vue de corriger les pratiques d’EPSO et de réformer en profondeur les modalités d’organisation des concours pour mieux répondre aux besoins des institutions, la DG HR a décidé de poursuivre son projet en inventant des procédures de recrutement “maison”…tout en tenant à nous rassurer qu’elles ne seront pas “bidon!”

 

La Commission démissionne ainsi de son rôle de garante du Statut et des principes qui en sont à la base et donne un très mauvais exemple aux autres institutions…

Par sa décision plus que discutable, la Commission démissionne de son rôle de garante du Statut et des principes qui en sont à la base.

Pire, elle donne le mauvais exemple aux autres institutions en les invitant à la suivre alors qu’elles ont déjà démontré  toutes leur « inventivité » à créer à leur tour des procédures « sur mesure».

 

S’agirait-il également d’un règlement de comptes entre institutions pour accéder à la présidence d’EPSO ? 

D’aucuns nous ont fait remarquer que la décision de la DG HR d’organiser ces procédures de recrutement interne, en laissant entrevoir que la Commission pourrait progressivement  se désengager d’EPSO, viserait aussi à faire monter la pression sur la procédure de nomination du nouveau Directeur EPSO, laquelle stagne depuis de longs mois, avec les autres institutions qui, comme elles nous l’indiquent, ont le sentiment d’être prises en otage dans une guerre de pouvoir entre la Commission et le Parlement !

 

Conclusion

Dès à présent, R&D demande à la Commission de suspendre le programme « Junior Professionals » et d’entamer de véritables négociations avec les OSP.

En outre, R&D continuera à s’y opposer et se réserve le droit d’entamer toute action juridique.

Entre temps, R&D, reste aux côtés des collègues et renforce ses activités de formations habituelles qui rencontrent un énorme succès, et  aussi des stagiaires non “happy few”, organise des cours de formation EPSO gratuits à l’intention de TOUS les stagiaires pour que chacun puisse  intégrer notre fonction publique dans la transparence et la dignité

Ceci aussi pour qu’elles-ils puissent quitter notre institution sans céder au sentiment de dégoût dont elles-ils nous ont déjà fait part en ayant pris connaissance du projet « Young-Junior Professionals ».

Le premier cycle de formation entièrement gratuit a été organisé les 4, 5, 8, 15 et 29  mai derniers et a rencontré un énorme succès. Ceci, naturellement, sans la moindre obligation d’adhésion à R&D. Prochainement de nouveaux cours de formation destinés aux stagiaires seront organisés.

Pour toute information concernant nos formations, envoyez-nous un email à: REP PERS OSP R&D FORMATION (Bruxelles) et REP PERS OSP SOLIDARITE EURO (Luxembourg). Nos équipes sont là pour vous soutenir !

 

Cristiano Sebastiani

Président

 

 

No related posts.

Comments are closed.