DG GROW—Enquête de satisfaction

Note à l’attention de Mme L. EVANS

Directeur Général DG GROW

C’est avec le plus grand intérêt que nous avons pris connaissance de l’enquête de satisfaction que vous avez décidé de lancer auprès du Personnel de la DG GROW.

De manière générale, nous avions déjà exprimé à l’adresse de Mme K. Georgieva, Vice-Présidente des Ressources humaines, notre appréciation par son engagement politique visant à prendre, enfin, dûment en compte les résultats de l’enquête de satisfaction annuelle.

Nous avons demandé d’inclure les enquêtes de satisfaction en tant que véritable outil « fiable » de gestion des ressources humaines afin de prendre en compte dans les faits et de manière concrète les opinions exprimées par le personnel.

En effet, trop souvent par le passé, les résultats des enquêtes annuelles de ce type ont été banalisés. Leur présentation a semblé faire l’objet d’efforts cosmétiques visant à nuancer, voire nier, l’impact des critiques pourtant très claires exprimées par les collègues à l’égard du fonctionnement de leur DG d’appartenance.

En tant qu’organisation syndicale, soucieuse de toujours prendre en compte l’opinion du Personnel et d’éviter soigneusement toute approche autoréfé­rentielle, R&D organise très régulièrement des enquêtes de ce type concernant les différents volets de la politique du Personnel de notre institution mais aussi de façon plus ciblée sur des situations particulières qui imposent une prise en compte spécifique de l’opinion des collègues.

C’est ainsi qu’en mai 2015 nous avions organisé une enquête au sujet de la réorganisation de la DG GROW et sans nulle surprise, les résultats ont confirmé toute la gravité des dysfonctionnements constatés, le caractère hâtif et non réfléchi de cette décision ainsi que l’absence criante de toute me­sure d’accompagnement adéquate.

Par la suite, les nouveaux responsables des ressources humains de la DG GROW ont participé à une réunion plénière du Comité Local du personnel de Bruxelles pour présenter les mesures mises en place  permettant de surmonter ces difficultés.

Tout en reconnaissant les efforts déployés, nous avons été tenus de souligner qu’ils étaient loin d’être suffisants et que le malaise des collègues de la DG GROW continuait à être très profond.

Compte tenu de ce qui précède, nous ne pouvons donc que saluer la démarche mise en œuvre à présent afin de recueillir une  nouvelle fois l’opinion du Personnel de la DG GROW.

Si nous saluons votre engagement, affiché, de garantir l’anonymat des réponses données, force est néanmoins de constater que plusieurs questions posées ne répondraient pas à cette garantie essentielle d’assurer la crédibilité des  résultats.

Tel est par exemple le cas de la question n°5 (Could you briefly describe your daily work?), qui est obligatoire, invitant les collègues à décrire les tâches exécutées via un texte libre.

Nul ne peut douter que cela met en cause le caractère confidentiel de la réponse qui pourra être donnée.

Dans ces conditions, nous vous invitons à supprimer les questions mettant en cause le caractère confidentiel du sondage que vous avez très opportu­nément rappelé lors d’une présentation faite au personnel de la DG GROW.

Enfin, nous vous demandons d’associer les Représentants du personnel à l’analyse ainsi qu’à la prise en compte des résultats dans la mesure où le Bien-être du Personnel est un objectif commun qui impose une coordination et des synergies de tous les acteurs.

Nous vous invitons également à présenter à la Représentation du personnel l’ensemble des résultats de cette enquête ainsi que les mesures con­crètes envisagées pour les prendre dûment en compte.

Comments are closed.