PMO – “Télépathie” d’un parachutage annoncé

Pour rendre la Commission plus forte, indiscutable et in­discutée, indépendante vis-à-vis des Etats membres et plus crédible vis-à-vis des eurosceptiques, la mise en place de procédures de sélection des membres de l’enca­drement supérieur qui permettent de recruter les perles rares est-elle jugée essentielle ?

Pour démentir toute dérive endogamique, quoi de plus normal que de s’ouvrir vers le monde extérieur et de publier, toujours dans un même magazine renommé, les avis de vacances de postes à responsabilité importante? Ceci afin de pouvoir informer ses il­lustres lecteurs concernant les critères extrêmement sélectifs à remplir et de s’assurer ainsi que la Commission pourra trouver LA perle rare pour ces postes.

Tel a été le cas par exemple pour la fonction de Directeur du PMO.

Personne, et certainement pas R&D, ne peut s’offusquer de ce principe (couteux ?) de saine et bonne gouver­nance.

Où se situe donc le problème ?

Dans le fait que l’information révélant la réservation du poste de Directeur du PMO  pour un “parachutage cabi­net” circulait très largement depuis plusieurs mois, bien avant que la procédure ne soit publiée et que les lecteurs de The Economist n’en soient informés!

Depuis le début de l’année, la représentation du personnel a reçu de nombreux appels indiquant que la procé­dure externe aurait permis de sélectionner un candidat interne cabinet qui n’aurait pas été éligible selon les pro­cédures internes en vigueur sur base de notre statut! Ces messages dénonçaient à très juste titre que de telles conditions mettaient sérieusement en doute le caractère impartial et juste des procédures de sélection et mécon­naissaient leur vocation à la carrière.  L’étonnement est d’autant plus grand en l’espèce qu’il s’agit d’un poste pu­rement administratif n’imposant pas un profil technique hautement spécialisé qui pourrait plus facilement être trouvé à l’extérieur.

Afin d’établir toute la clarté sur cette procédure et de ne pas se faire guider par des spéculations malveillantes, sur base des procédures prévues par notre statut, la représentation du personnel avait demandé l’inscription de ce point à l’ordre du jour de la COPAR, commission paritaire chargée de la vérification des avis de concours ainsi que de toute procédure d’intérêt général en matière de politique du personnel.  Face au refus de l’administration de discuter de ce point et en signe de protestation, les représentants du personnel avaient quitté la séance et demandé l’intervention du Comité du Personnel.  Sur ces bases, le Comité du Personnel a adressé une note au Vice-Président Sefcovic et au Collège en demandant de rétablir la clarté et de  démentir les spéculations concer­nant le parachutage-cabinet sur ce poste  devenu désormais un véritable secret de Polichinelle.

Les assurances données visaient à confirmer qu’il ne s’agissait pas d’un parachutage mais que la publication de la procédure en externe était une procédure tout à fait normale, visant à garantir la plus grande transparence et permettant à l’institution d’avoir recours à des compétences qui n’étaient pas disponibles au sein des services.

Pour sa part, R&D a soutenu avec conviction l’action de la COPAR et du Comité du Personnel et a dénoncé ces manœuvres dès l’été dernier .

Des dizaines de candidatures ont été reçues. La procédure de sélection a suivi son cours. La décision a été adoptée par le Collège, le 16 novembre dernier.

Le nouveau Directeur du PMO, anciennement chef de cabinet du Commissaire Lewan­dowski, a pris ses fonctions en tant que fonctionnaire (stagiaire?) de grade AD 14… soit le grade qu’un collègue fonctionnaire post 2004 recruté à la suite d’un concours général très sélectif atteindra, si recruté très jeune, si tout va bien et après un véritable parcours du combattant … après 40 ans de carrière et non pas après quelques années passées dans un cabinet !

R&D tient à féliciter l’heureux candidat sélectionné

dont les compétences ne sont nullement en cause en lui offrant

le prix 2013 de l’atterrissage le mieux annoncé de l’année!

Concernant la procédure de nomination, R&D a enfin compris et tient donc à rassurer tout le monde qu’il ne s’agissait nullement d’amener des dizaines de candidats à répondre à l’avis publié dans la presse et à postuler, pour certains peut être à se déplacer pour un entretien, alors que la perle rare était déjà parmi nous.

Non! Non! Non ! Rien de tout cela!

Le résultat de la procédure était connu de tous bien avant sa publication puisque nous nous trouvons face à un cas désormais légendaire de télépathie ou de cartomancie collective!  Même les adversaires les plus féroces de notre fonction publique doivent s’incliner devant cet exploit digne de Star Wars. Il est à noter que dès l’adop­tion de la décision par le Collège, Harry Potter s’est directement réjoui de ce résultat!

Il y a lieu de mettre à jour l’article figurant à cet égard sur wikipedia en confirmant que notre institution s’inscrit pleinement parmi les tendances « transhumanistes », qui affirment que les technologies de télépathie vont deve­nir inévitables pour le futur de l’humanité. Le personnel et ses représentants doivent cesser de protester car tout le monde doit comprendre que “la sélection naturelle va faire de la télépathie le premier mode de communication entre les hommes, car ils en auront absolument besoin pour se développer au niveau économique et social!”

Reste à vérifier s’il s’agit d’un exploit isolé ou d’une procédure désormais bien établie

Postulez!  Postulez! Un nouveau défi…

A cet égard, R&D a déjà lancé un nouveau défi et a suggéré à toutes ses con­naissances qui ne travaillent pas à la Commission et souhaiteraient devenir Di­recteur général adjoint au Service Juridique de grade AD15 … d’aller vite consul­ter la section emploi de la dernière édition de “The Economist” afin de soumettre leur candidature avant le 18 Novembre dernier. Bonne chance et cette fois-ci, si jamais le candidat retenu est à nouveau déjà au Berlaymont, pas de polémiques ou de spéculations malveillantes: il s’agit d’un nouveau cas de télépathie… et en cas de doute vous pouvez toujours demander confirmation à Harry Potter !

Sur le fond, pour R&D il n’a jamais été question de nier les mérites de nos collègues des cabinets ni de s’oppo­ser à une valorisation de leur expérience lors de leur réintégration dans les services.

Néanmoins le personnel ne peut plus supporter que systématiquement et malgré les promesses de début de mandat, à la fin de chaque collège, des collègues agents temporaires soient parachutés-titularisés” sur des postes d’encadrement supérieur dans des grades qui ne seront jamais atteints par les fonctionnaires “normaux”; ou bien que des collègues fonctionnaires jouissant déjà d’une accélération de carrière incontes­table pendant leur affectation auprès des cabinets, puissent sauter plusieurs grades en étant parachutés-nommés” par des procédures externes sur des postes dans des grades pour lesquels ils seraient inéligibles selon les procédures internes!

N’oublions pas que la gestion de la fin du mandat du Collège a déjà pris en otage l’organisation des concours internes que R&D avait demandés et obtenus pour aider les collègues post 2004 à surmonter les préjudices infligés lors de leurs recrutements.

Related posts:

  1. Ecoles Européennes: politique d’inscription et propositions de lignes directrices pour 2011-2012
  2. Le Comité Central du Personnel réagit à la campagne de diffamation lancée par le médiateur européen
  3. Note à l’attention de M. Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne: Affaire Barroso
  4. Transfert de Droit a Pension pour les Nouveaux Collègues: 1 mois de délai supplémentaire
  5. REC: pensez quelques minutes a votre carrière – introduisez un recours
  6. Le 21 Novembre, tous ensemble pour le projet européen

Comments are closed.