Approbation de la nouvelle Commission – Lettre à Barroso

Monsieur le Président de la Commission,

Au moment de l’approbation de la nouvelle Commission par le Parlement européen, et au nom de mes collègues de R&D, je tiens à vous féliciter chaleureusement pour le résultat obtenu au Parlement européen qui vous permet de relever le défi de relance de la construction européenne. Le personnel de la Commission se réjouit du fort soutien que vous avez obtenu de la part de tous les horizons politiques qui vous donne les moyens d’agir avec détermination pour l’Europe.

L’adoption du Traité de Lisbonne va donner un nouvel élan à l’Union européenne et R&D s’en réjouit.
Toutefois les conséquences du Traité de Lisbonne risquent de rendre le processus décisionnel européen encore plus complexe.

Le rôle de la Commission, par son pouvoir d’initiative, est essentiel dans l’avancée de l’idée européenne au sein de cette nouvelle Europe.

Pour ce faire, l’Union européenne doit disposer d’une fonction publique forte, compétente et indépendante afin que la Commission ait la possibilité de jouer son rôle tel que prévu par les Traités.

R&D estime qu’une impulsion nouvelle est indispensable et est sûr que cette impulsion relancera la motivation des fonctionnaires de la Commission. En effet, les fonctionnaires devraient consacrer leur énergie à des propositions politiques répondant au pouvoir d’initiative de la Commission au lieu de les gaspiller dans une bureaucratie accrue (par exemple: procédures financières) qui empêchent à votre personnel de se dédier pleinement aux politiques européennes. Le citoyen européen demande plus d’Europe et moins de bureaucratie.

Les exemples de la crise financière de l’année dernière et aujourd’hui des attaques spéculatives contre l’Euro démontrent de manière flagrante l’impérieuse nécessité pour la Commission de prendre des initiatives et de faire des propositions utiles et importantes. La crise économique, qui a suivi, demanderait à l’Union européenne une stratégie pour créer un environnement plus favorable à la croissance et à l’emploi.

R&D, premier Syndicat du Personnel à la Commission, est disposé à en discuter avec vous et à vous
faire des propositions concrètes permettant à la Commission de reprendre la première place lui étant dévolue par les Traités.

Enfin, la création d’un Service extérieur va conduire à des changements pour le personnel de l’Institution: R&D est prête à toute discussion permettant de trouver des solutions raisonnables, de nature à faciliter, pour le personnel et l’Institution, une transition harmonieuse.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma considération distinguée.

Le Président de R&D
F. Ianniello
(Signé)

Comments are closed.