Navigation

2014.07.11 – Concours internes: enfin la vérité!

La publication des résultats des concours AST3/4 et AD10/12 a finalement révélé ce que R&D avait prévu et dénoncé de longues dates (lien 1lien 2): alors qu’ils avaient été démandés et obtenus en tant que mesure visant à permettre aux collègues POST 2004 de commencer à récupérer au moins une partie du préjudice subi lors de leurs recrutements, ces concours n’étaient dans les faits qu’une gigantesque mascarade, un habillage, destiné principalement à offrir un poste de fonctionnaire aux agents temporaires des Cabinets !

  • Gigantesque, par les attentes de milliers de collègues POST 2004 qui ont été déçues.

  • Mascarade, par le choix des épreuves, des questions, qui ont été définies de façon à faire briller les collègues des Cabinets.

  • Mascarade, par la provenance de ces “promotions” qui ont été purement et simplement retirées des quotas de l’exercice de promotion pour permettre ces nominations/titularisations.

Les critiques de R&D avaient été qualifiées de “spéculations malveillantes”…la preuve est maintenant par les chiffres avec les 40 lauréats du concours AD12: 15 proviennent des Cabinets, auxquels s’ajoutent 5 AT “assimilés cabinets” et 1 AT travaillant à EPSO … Soit plus de la moitié des lauréats…

Et pendant ce temps, combien de lauréats des DGs BUDG, COMP, DGT, DIGIT, EAC, ECFIN, EMPL, ENER, ENTR, HOME, HR, MARE, MOVE, OIB, OIL, OLAF, OP, PMO, RTD, SANCO, SCIC et TAXUD ? 0 ! Oui, vous avez bien lu: zéro lauréat alors que la population concernée par ce concours dans ces DGs est de plusieurs milliers de candidats potentiels, mais 21 lauréats parmi une population “Cabinets” d’une petite centaine !

R&D ne persécute pas les Cabinets et ne nie pas les mérites de ces collègues. Par ses messages sur les parachutages, les concours internes, l’éligibilité de tous les AD12/AD13 des Cabinets à l’exercice de promotion, etc… R&D s’est tout simplement engagé à défendre les droits et les attentes du personnel et ne passer sous silence aucun des dysfonctionnements dont il est averti. Les carrières à la Commission ne se gèrent pas comme une Coupe du Monde de football où les fonctionnaires sont des spectateurs qui payent cher un ticket avec des carrières ralenties pendant que des pseudo Messi, Neymar, Ronaldo filent droit au but !

Alors que la Commission ne peut pas se permettre en pleine crise économique, politique et institutionnelle de se dissocier au niveau de sa propre gestion des efforts d’assainissement et des sacrifices assumés par les citoyens, cette mauvaise administration, qui coûte au personnel, se pratique de plus aux dépens de l’esprit Européen et met en péril tant la réputation que les perspectives de l’Union.

R&D s’engage à prendre contact dès que possible avec le nouveau Président de la Commission afin que le dossier des POST 2004 soit un des dossiers prioritaires du nouveau Collège.