Navigation

2014.02.14 – Breaking news: les parachutages n’existent plus

Depuis plusieurs semaines, R&D fait état d’une véritable invasion de parachutistes qui en sautant de tous les étages du Berlaymont atterrissent à des postes d’encadrement supérieur, libérés au préalable parfois en remerciant les collègues « faisant fonction » qui les occupaient souvent pendant des mois …

Ces titularisations et accélérations de carrière sont d’autant plus inacceptables alors que les collègues post 2004 n’ont toujours pas de véritable solution pour les préjudices subis, que les concours internes ont été détournés de leurs finalités initiales et que tout le personnel est soumis à de plus en plus de restrictions !

Il ne semble plus y avoir de limites!

D’aucuns annoncent qu’une nomination/titularisation/promotion avec saut de 4 grades serait en préparation!

Jusque-là, dans tout sa naïveté R&D avait cru que le fait que le résultat des procédures de nominations était connu par tous bien avant leur publication était simplement un cas désormais légendaire de télépathie ou cartomancie collective digne de Star Wars. La preuve en est que Harry Potter avait à chaque fois félicité le Collège dès que les décisions étaient adoptées! (cf. tract « télépathie d’un parachutage annoncé »)

Il faut reconnaitre que nous n’avions rien compris!

 

En effet, à la lecture d’un article paru dans la presse et concernant une audition des représentants de la Commission devant le Comité de Contrôle Budgétaire (COCOBU), nous avons enfin pris acte que la Commission “…denied that the Commission practised ‘parachutage’ – the appointment of commissioners’ personal staff to civil- service posts toward the end of their mandate” (europeanvoice 23.01.2014) .

Ne pouvant pas imaginer que cette information fournie au Parlement Européen (PE) ne soit fondée et constatant qu’il n’y a pas UN SEUL collègue issue d’un quelconque service qui puisse – ne fut-ce qu’un seul instant – la partager, R&D a de suite désigné un comité scientifique de très haut niveau pour qu’il mène en toute indépendance les vérifications nécessaires pour comprendre ce qu’il se passe.

Nous pouvons vous faire part des conclusions provisoires de ces travaux.

Il y a plusieurs explications scientifiques susceptibles d’expliquer les raisons qui amènent le personnel à imaginer que le parachutage de fin de Commission existe alors qu’il est maintenant avéré qu’il n’existe pas.

Premiers résultats du Comité de recherche scientifique

 

  1. Il semblerait qu’une centrale politique eurosceptique serait arrivée à s’insinuer dans le système d’air conditionné de tous les bâtiments pour y implanter un champignon qui possède des capacités hallucinogènes et notamment des visions de parachutistes qui atterrissent partout. D’aucuns, soulignent néanmoins les limites de cette explication étant donné que le personnel continue à voir atterrir les parachutistes dans les services même lorsque les fenêtres des bureaux sont ouvertes et l’air conditionné est donc coupé.
  2. Ainsi, à la suite de vérifications techniques plus approfondies, il est apparu que c’est aussi l’eau distribuée dans les cantines et cafeteria qui a été infectée par un tout petit poisson tout aussi hallucinogène! La preuve en est que les visions ont quelque peu diminué depuis que le personnel consomme moins d’eau à cause de la flambée des prix dans les cantines. D’aucuns, soulignent néanmoins qu’il reste à expliquer les origines des hallucinations des journalistes aussi bien loin de Bruxelles. Il suffit de constater que même Malte a été atteinte par cette pollution et là aussi on continue à voir des parachutistes : http://www.maltatoday.com.mt/en/newsdetails/news/national/Castille-fumes-at-Brussels-s-choice-for-Malta-representative-20140120

Hélas, Il est désormais clair que ce Collège veut dépasser les “exploits” de la Commission Prodi/Kinnock en termes de parachutages et que la gestion de ces nominations devient de plus, arrogante et effrontée! Et nous savons bien que c’est la crédibilité de notre institution et de ses procédures de nomination qui seront mises en cause et à nouveau, c’est le personnel qui devra payer l’addition en subissant les attaques et les propositions de réforme. Car, le Collège passe mais le personnel reste et paie l’addition!

Dans ces conditions:

 

Il doit être clair que le personnel ne peut pas être tenu responsable de ces dérives.

R&D s’engage à préparer un dossier complet qui sera également transmis aux membres du nouveau PE pour qu’ils/elles puissent le prendre en compte lors des auditions des Commissaires sortants qui seraient candidats pour un nouveau mandat. En effet, il semble raisonnable qu’ils/elles puissent aussi être appelés à répondre de la gestion passée de leurs cabinets et des nominations dont ils/elles auront été responsables….et pourront naturellement nier à leur tour que le parachutage existe.

Et, nous leur souhaitons naturellement d’être très convaincants!